Comment digérons-nous et
absorbons-nous les nutriments ?

 

Que fait notre système digestif avec les aliments que nous avons mangé ?

Pour nous, humains, manger est une nécessité et est instinctif. Depuis la nuit des temps, l’alimentation fournit à notre corps l’énergie et les nutriments nécessaires à notre fonctionnement. Mais qu’arrive-t-il aux aliments à l’intérieur de notre corps ? Comment ce que nous mangeons est-il digéré ? Et à quel stade de ce processus la constipation se produit-elle ? Lisez la suite pour le découvrir.

1

De la fourchette à la bouche

Tout commence avec le choix et la diversité de nos aliments. Il est important de se rappeler que nous contrôlons ce que nous mangeons et consommer suffisamment de fibres est la clé d’une digestion saine. L’organisme n’est pas capable d’utiliser les aliments tel quel, il doit d’abord les digérer et les transformer en nutriments comme les protéines, les glucides et les lipides.
Lorsque nous mâchons, nos dents fragmentent les aliments en plus petits morceaux facilitant l’imprégnation de salive.
Simultanément, une enzyme appelée amylase salivaire sécrétée par les glandes salivaires situées notre bouche entame le processus de digestion des glucides. La langue pousse la nourriture (maintenant appelée un bolus) à l’arrière de la gorge. Les aliments ainsi humidifiés progressent du pharynx à l'estomac via l'œsophage.

• Le saviez-vous ?
Lorsque nous avalons, notre épiglotte ferme le larynx et empêche le bolus d’entrer dans la trachée

2

Le processus de digestion commence dans la bouche et se poursuit dans l’œsophage.

Cet organe, qui mesure 25 cm de long, déplace progressivement le bolus vers l’estomac via un ensemble de contractions appelées péristaltisme.

• Le saviez-vous ?
L’œsophage déplace les aliments via une série de contractions musculaires.
Ce processus est appelé « péristaltisme ».

3

L’estomac et les sucs digestifs passent à l’action

L’estomac tient un rôle important dans la digestion. Il assure la digestion par ses fonctions mécaniques : le brassage. Le bol alimentaire continue ainsi d'être malaxé et mélangé grâce aux mouvements de contraction du muscle gastrique. L’estomac présente également une fonction chimique en mélangeant les aliments aux sucs gastriques (eau, acide chlorhydrique, enzymes ). Les hormones gastriques permettent de réguler la sécrétion de l'acide chlorhydrique. Les muscles gastriques permettant aussi la régulation de l’évacuation du contenu de l’estomac vers le duodénum, le bol alimentaire appelée chyme à ce stade passe progressivement dans l'intestin grêle après avoir franchi le sphincter du pylore.

• Le saviez-vous ?
La digestion dans l’estomac peut durer entre trois et sept heures.

• Le saviez-vous ?
L’estomac d’un adulte sécrète environ 2 litres d’eau par jour.

4

Les nutriments sont absorbés dans l’intestin grêle

L’intestin grêle mesure 5 à 7 mètres de longueur et est constitué de 3 segments :
le duodénum, le jéjunum et l’iléon. Il fait suite à l’estomac et est prolongé par le gros intestin ou colon. Lors de la digestion, au niveau du duodénum se déversent les sécrétions des glandes annexes : le pancréas, le foie et la vésicule biliaire.

Les sucs digestifs, pancréatiques et biliaires effectuent alors la majorité du processus de digestion qui se poursuit le long du jéjunum permettant la transformation du chyme en plus petites molécules que l’organisme pourra absorber. Les contractions de la paroi de l’intestin grêle permettent la progression du chyme vers le côlon.

5

Les nutriments sont distribués au reste du corps

Ce long voyage donne à notre corps suffisamment de temps pour absorber les différents nutriments. La présence de replis, portant des villosités couronnées d’une bordure en brosse, augmente considérablement la surface de contact avec les nutriments. Lors de l'absorption, les nutriments issus de la digestion et présents dans la lumière intestinale doivent traverser l'épithélium ou paroi de l’intestin grêle. L’absorption des produits de la digestion se fait majoritairement au sein de l’intestin grêle, et principalement au niveau du duodénum et du jéjunum. Les différents nutriments, protéines, lipides et glucides rejoignent la circulation sanguine centrale soit par la circulation portale (via la veine porte) soit par la circulation lymphatique, pour être distribués à l’ensemble des cellules de l’organisme.

• Le saviez-vous ?
L’intestin grêle mesure cinq à sept mètres de long en moyenne; c’est la même hauteur qu’un immeuble de deux étages ! Il présente une surface absorptive de 300m2

6

Tout se termine dans le gros intestin (côlon)

Tout ce qui n’est pas absorbé par l’intestin grêle finit dans le gros intestin.
A ce stade, le côlon permet l'absorption d'eau et d'électrolytes (sodium, potassium, chlore, ...). Le côlon poursuit la digestion de certains éléments nutritifs non absorbés par le grêle : les nombreuses bactéries de la flore colique ou microbiote participent au processus de fermentation des fibres, glucides non digestibles. Les déchets résiduels sont évacués vers le rectum. Lorsque les aliments se déplacent trop lentement à travers l’appareil digestif, le côlon absorbe trop d’eau et cela donne des selles dures et sèches qui sont difficiles à évacuer.

Intégrer des fibres comme la GGPH (gomme de guar partiellement hydrolysée) dans votre alimentation permet d’agir sur la consistance des selles et sur la fréquence des selles en cas de constipation.

Le processus de digestion se répète après chaque repas. Il garantit que nous absorbons plus de 90 % des protéines, lipides et glucides que nous mangeons !