Tout savoir sur la constipation et le transit

Le syndrome du côlon irritable : symptômes et traitements

Le syndrome du côlon irritable, également qualifié de syndrome de l’intestin irritable ou de colopathie fonctionnelle, désigne un trouble fonctionnel bénin, mais à l’origine d’un inconfort digestif parfois handicapant à vivre au quotidien. Près de 5 % de la population française serait concerné par ce dysfonctionnement, avec une large prédominance au sein de la population féminine.

Quels sont les symptômes du syndrome du côlon irritable ?

Ce trouble du fonctionnement intestinal se caractérise par la triade de signes cliniques suivants :

  • Des douleurs abdominales : celles-ci se concentrent principalement au niveau des fosses iliaques droite et gauche, voire parfois de la zone ombilicale. Elles peuvent persister plusieurs heures à quelques jours et sont généralement soulagées par l’évacuation de selles.
  • Des troubles du transit intestinal : ils se manifestent en épisodes de constipation sévère, de diarrhée ou d’une alternance des deux.
  • Des ballonnements intestinaux : ils sont la source d’un profond inconfort et peuvent être associés à des borborygmes relativement sonores.

Quelles sont les causes du syndrome du côlon irritable ?

homme assis sur son lit, douleur au ventre Les causes exactes du syndrome du côlon irritable ne sont pas formellement avérées. Néanmoins, certains facteurs de risque ont été clairement identifiés. Le régime alimentaire en est l’un des principaux même s’il n’est évidemment pas le seul puisque des facteurs psychologiques tels que le stress, l’anxiété ou le surmenage mais aussi l’avancée en âge peuvent accroître les symptômes. Chez la plupart des patients atteints par ce trouble, on retrouve une hypersensibilité intestinale associée, le plus souvent, à des anomalies de la flore bactérienne et à certaines dysfonctions de la motricité intestinale.

Quel est le traitement du syndrome du côlon irritable ?

Il n’existe pas de traitement médicamenteux permettant de guérir définitivement le syndrome du côlon irritable. Seuls les différents symptômes peuvent faire l’objet d’une prise en charge spécifique s’ils se manifestent sévèrement (antispasmodiques, antidiarrhéiques…). Mais dans la majorité des cas, les médecins recommandent d’abord à leurs patients certaines mesures hygiéno-diététiques. L’alimentation constitue, en effet, le principal levier d’action contre ce trouble fonctionnel. Certains produits sont ainsi à bannir de son alimentation tandis que d’autres seront à privilégier. Il faudra veiller, par exemple, à un apport en fibres alimentaires suffisant notamment en cas de constipation. Le sport modéré à raison de 30 minutes 2 à 3 fois par semaine ainsi que certaines mesures psychologiques comme la méditation, le yoga peuvent aider à diminuer les symptômes de la colopathie fonctionnelle. Les recommandations hygiéno-diététiques varieront en fonction des symptômes présentés.

Quelles solutions naturelles pour soulager le syndrome du côlon irritable ?

optifibre boite de 125g En parallèle d’un régime alimentaire adapté, il est impératif de veiller à maintenir une bonne hydratation corporelle. Pour cela, il faut boire suffisamment d’eau chaque jour en évitant, le plus possible, de consommer des boissons irritantes telles que le café, l’alcool ou encore les sodas. Dans certains cas, il est possible de recourir à des traitements naturels ou d’origine naturelle pour soulager le syndrome du côlon irritable. Ainsi, certains compléments alimentaires ou probiotiques peuvent contribuer à restaurer une flore intestinale de meilleure qualité. OptiFibre® peut être un allié efficace puisque ce concentré de fibres alimentaires agit naturellement, progressivement et physiologiquement contre les déséquilibres intestinaux.