Constipation femme enceinte et enfant

Les causes et effets de la constipation durant la grossesse

La constipation est un effet secondaire courant de la grossesse, au même titre que les nausées matinales et l’hypersensibilité aux odeurs par exemple. Dans la très grande majorité des cas, vous n’avez aucune inquiétude à avoir : les causes de la constipation durant la grossesse sont tout à fait naturelles et sans gravité. Ce trouble digestif n’en reste pas moins désagréable…

Comment expliquer la constipation chez la femme enceinte ?

femme enceinte dans un parc avec jolie lumière Environ une femme enceinte sur deux serait touchée par la constipation. Cette dernière apparaît souvent dès le 1er trimestre de grossesse, même chez des femmes n’ayant habituellement aucun problème de transit. Étrange ? Pas vraiment, quand on sait que la grossesse est marquée par d’importants bouleversements physiologiques et hormonaux. Certains d’entre eux permettent à l’embryon puis au fœtus de se développer correctement. D’autres préparent déjà le corps en vue de l’accouchement…

Parmi tous ces changements, c’est surtout l’augmentation de la progestérone qui entraîne de la constipation en début de la grossesse. Cette hormone est capable de réduire (voire d’empêcher) les contractions des muscles lisses, comme les muscles du tube digestif ou de l’utérus, qui sont indépendant de notre volonté. Elle tient un rôle très important car, en gênant les contractions utérines, elle limite les risques de fausse-couche et d’accouchement prématuré. Seul problème : elle a aussi une influence sur les muscles lisses du côlon. D’où un ralentissement du transit durant la grossesse…

À ce facteur hormonal s’ajoute aussi le développement du fœtus, prenant de plus en plus de place dans l’organisme. Au troisième trimestre, il peut comprimer le côlon, si bien que la constipation est souvent plus marquée en fin de grossesse.

Quels sont les effets de la constipation durant la grossesse ?

Rassurez-vous : la constipation fonctionnelle n’a pas de répercussion sur le développement de votre futur bébé. Elle ne met pas non plus votre santé en péril. En revanche, elle peut s’accompagner de divers désagréments comme une sensation de ballonnement, des gaz, un manque d’appétit… La constipation peut aussi entraîner des douleurs au ventre durant la grossesse et favoriser l’apparition d’hémorroïdes.

Bref, ce n’est vraiment pas agréable. La tentation d’avoir recours à des laxatifs peut être grande dans ce genre de cas mais évitez l’automédication : de nombreux laxatifs sont déconseillés chez la femme enceinte. Mieux vaut parler de votre problème de transit à votre médecin pour obtenir des conseils pratiques et/ou un traitement anti-constipation compatible avec votre grossesse. Des solutions naturelles peuvent aussi être envisagées.