Le chocolat et la constipation

LE CHOCOLAT ET LA CONSTIPATION


L’alimentation joue un rôle essentiel dans la régulation du transit intestinal. En cas d’inconfort digestif, certains aliments seront donc déconseillés. Mais, qu’en est-il du chocolat ? Quel lien existe-t-il entre le chocolat et la constipation ? Pour certains, cet aliment ralentirait le transit et aurait un effet constipant. Pour d’autres, en revanche, le chocolat provoquerait des diarrhées en raison d’un potentiel effet laxatif. Le chocolat constipe-t-il réellement ? Voici quelques éclaircissements sur les idées reçues à propos du chocolat et de son action sur le transit.


Quelle est la place du chocolat dans notre alimentation ?


Les Français sont de grands friands de chocolat. Chaque année en France, plus de 325 000 tonnes sont ainsi consommées, soit environ 8 kg par personne selon les données collectées par le Syndicat du Chocolat1.


Le chocolat peut être bon pour la santé s’il est consommé en quantité raisonnable, comme pour tous les petits plaisirs. Ainsi, 100 grammes de chocolat noir à 70% de cacao apportent environ 10 grammes de fibres selon la table de composition Ciqual de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail)2. Le chocolat est plus riche en fibres alimentaires que certains légumes comme la tomate (crue ou cuite) ou les haricots verts.


Attention néanmoins, car on parle ici de chocolat noir riche en cacao. En effet, en matière de chocolat, il faut distinguer :


• Le chocolat noir, qui contient au moins 35% de cacao (mesuré sur matière sèche), dont au moins 18% de beurre de cacao et au moins 14% de cacao sec dégraissé ;
• Le chocolat au lait, avec au minimum 25% de cacao ou 30% pour le chocolat au lait dit « fin » ;
• Le chocolat blanc, qui ne contient pas de cacao, mais au moins 20% de beurre de cacao et 14% de lait (matière sèche).


Toutes ces appellations sont régies par des normes alimentaires édictées par le Codex Alimentarius (ou « Code Alimentaire »), un organisme dépendant de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS)3.


Est-ce que le chocolat constipe ?


La réponse est non, le chocolat ne constipe pas. Une consommation de chocolat ne peut vraisemblablement pas être à l’origine d’une constipation car il comporte un taux de fibres relativement élevé selon sa teneur en cacao3. Or, les fibres alimentaires agissent sur la fonction gastro-intestinale de façon favorable4.


Ce lien entre chocolat et constipation est une idée reçue durable comme, par exemple, l’idée que les bananes ou le riz notamment le riz complet, seraient à éviter en cas de constipation. Cette croyance est en effet erronée puisque ces deux aliments contiennent également des fibres alimentaires.


Cependant, c’est l’importance d’une alimentation saine et équilibrée qui importe pour le maintien d’un bon transit intestinal. Comme un bon équilibre alimentaire permet d’éviter les troubles digestifs, il ne faut donc pas consommer de chocolat avec excès.


Est-ce que le chocolat donne la diarrhée ?


Le chocolat ne donne pas la diarrhée non plus. Il s’agit d’une idée reçue, au même titre que l’influence du chocolat sur la constipation.
Cependant, le chocolat noir, avec un pourcentage de cacao élevé, peut accélérer le transit s’il est consommé avec excès en raison de sa richesse en minéraux et en fibres.


Les bienfaits du chocolat noir sur le transit


Lorsque l’on mentionne les bienfaits du chocolat sur le transit, c’est bien du chocolat noir dont on parle. Le chocolat noir contient du fer, du cuivre, du potassium, du magnésium et du calcium3. Aujourd’hui, des chocolats contenant jusqu’à 99% de cacao sont commercialisés: plus vous le choisissez riche en cacao, plus son taux de sucre sera réduit.

Le cacao, donc le chocolat noir, contient des fibres alimentaires. De manière générale, les fibres agissent sur la fonction gastro-intestinale de façon favorable4.

Par ailleurs, le cacao exercerait un effet prébiotique bénéfique pour notre système digestif, en modifiant l’équilibre de notre microbiote intestinal5. Les polyphénols contenus dans le chocolat favoriseraient les bonnes bactéries (lactobacilles et bifidobactéries) de l’intestin.


Quel type de chocolat consommer en cas de constipation ?


Si vous êtes constipé, privilégiez le chocolat noir avec une forte teneur en cacao. En raison de son goût légèrement amer, le chocolat noir ne plaît pas à tous, car certains préfèrent les chocolats plus doux et fondants comme le chocolat au lait ou le chocolat blanc.

Pourtant, le chocolat noir n’est pas forcément amer. Essayez de vous habituer progressivement en testant des chocolats noirs à 50%, puis 60% de cacao. Pour varier les plaisirs, vous aurez l’embarras du choix puisque l’offre en chocolat noir est pléthorique : chocolat noir à la fleur de sel, aux pistaches, à la framboise, aux amandes, au caramel au beurre salé, etc.

Commencez par un carré que vous laisserez fondre délicatement sur la langue, peut-être en accompagnement d’un café ou de boissons chaudes contre la constipation.

N’oubliez pas quel que soit le type de chocolat, tout excès aura une conséquence sur le transit.


Le chocolat est-il considéré comme un aliment anti-constipation ?


La fausse réputation du chocolat « constipant » est maintenant corrigée. Pour autant, il est difficile de considérer le chocolat comme un « aliment anti-constipation » en tant que tel.

En cas de constipation gênante, la clé ne peut reposer uniquement sur un carré de chocolat : il faut passer en revue vos apports alimentaires hebdomadaires. Buvez-vous suffisamment d’eau ? Consommez-vous assez de céréales complètes, de fruits et de légumes, riches en fibres ? Saviez-vous notamment que le riz complet et les légumineuses sont aussi des aliments « anti-constipation » ?


Découvrez la liste des aliments à privilégier en cas de constipation.


En cas de problèmes de transit intestinal, et plus particulièrement de constipation chronique ou récurrente, votre pharmacien ou diététicien pourra vous conseiller des produits alimentaires au mode d’action naturel qui viendront enrichir la ration de fibres alimentaires de votre régime quotidien.

OptiFibre®, par exemple, est un produit disponible en pharmacie qui s’incorpore facilement à votre nourriture ou à vos boissons sans en dénaturer le goût, ni la texture. Composée à 100% de fibres de guar d’origine végétale, c’est une solution qui agit de façon naturelle en cas de constipation. Ses fibres solubles ont une action démontrée sur la régulation du transit6. OptiFibre® est une denrée alimentaire destinée à des fins médicales spéciales qui s’utilise sous contrôle médical.


Découvrez notre produit


Toute constipation récente inexpliquée par le changement du mode de vie, toute constipation accompagnée de douleurs, de fièvre, de gonflement du ventre doit faire demander l'avis du médecin. En cas de doute ou de persistance des symptômes au-delà de 7 jours, demandez l’avis d’un professionnel de santé. Chez l’enfant, la prise en charge de la constipation demande impérativement un avis médical.

1. Syndicat du Chocolat. (2020, 9 novembre). Les chiffres clés du secteur. Syndicat du chocolat. https://www.syndicatduchocolat.fr/les-chiffres-cles-du-secteur/
2. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Table de composition nutritionnelle des aliments Ciqual 2020. https://ciqual.anses.fr
3. Food and Agriculture Organization of the United Nations, F. A. O., & World Health Organization, W. H. O. (2016). Standard for chocolate and chocolate products.http://www.fao.org/fao-who-codexalimentarius/sh-proxy/en/?lnk=1&url=https%253A%252F%252Fworkspace.fao.org%252Fsites%252Fcodex%252FStandards%252FCXS%2B87-1981%252FCXS_087e.pdf
4. Suares NC, Ford AC. Systematic review : the effects of fibre in the management of chronic idiopathic constipation. Aliment Pharmacol Ther 2011;33 :895-901
5. Tzounis, X., Rodriguez-Mateos, A., Vulevic, J., Gibson, G. R., Kwik-Uribe, C., and Spencer, J. P. (2011). Prebiotic evaluation of cocoa-derived flavanols in healthy humans by using a randomized, controlled, double-blind, crossover intervention study. Am. J. Clin. Nutr. 93, 62–72.
6. Takahashi, H., Wako, N., Okubo, T. et al. (1994). Influence of partially hydrolyzed guar gum on constipation in women. Journal of nutritional science and vitaminology 40(3):251.


Découvrir nos autres conseils

Plus de conseils