Constipation, gaz et ballonnement : les causes

Quelles sont les causes de la constipation ?


Une constipation n’implique pas toujours de pathologies graves, mais il est toutefois important de distinguer ce qui est à l’origine du problème. Les causes de la constipation peuvent être multiples: certaines mauvaises habitudes du quotidien, les effets secondaires de certains médicaments ou encore le dysfonctionnement d’un organe.


La constipation, qu’est-ce que c’est ?


On parle de constipation lorsque la fréquence des selles par semaine est insuffisante mais aussi lors de difficultés d’évacuation ou exonération. On parle de constipation lorsque la fréquence des selles par semaine est insuffisante mais aussi lorsqu’on présente des difficultés d’évacuation.


Ce trouble définit par la classification de Rome IV est diagnostiqué lorsque:

- Leurs émissions est inférieure à trois fois par semaine.
- Les difficultés d’évacuation nécessitent des efforts de poussées dans 25% des cas.
- Les selles présentent une consistance anormalement dure 1 fois sur 4;

L’accumulation de selles dans le côlon, due au ralentissement du transit ou provoquée par des difficultés d’évacuation, s’accompagne généralement d’inconfort intestinal. Selon la fréquence on en distingue deux types : la constipation ponctuelle (ou passagère) qui dure quelques semaines, et la constipation dite chronique si les signes durent au-delà de 6 mois.


Quels sont les symptômes de la constipation ?


Dans la plupart des cas, la constipation s’accompagne de ballonnements et de gaz qui peuvent occasionner des douleurs abdominales plus ou moins intenses. En outre, le ralentissement du transit intestinal peut favoriser la formation d’hémorroïdes. C’est même le principal facteur de risque de la crise hémorroïdaire, car la sollicitation excessive des sphincters anaux peut être à l’origine de la dilatation anormale des veines anales. Lorsque les symptômes apparaissent, il est indispensable de consulter son médecin traitant.


Le fonctionnement du système digestif


Pour connaitre les causes de la constipation, il est intéressant de connaître le mécanisme de digestion.
Une fois ingérés, les aliments parcourent un chemin de plus de 7 m dans l’intestin proprement dit mais plus si on compte l'œsophage et l'estomac avant d’être expulsés. La première étape passe par la bouche, les aliments sont mastiqués, la salive agit en les compactant et en commençant la digestion chimique des glucides.
Ensuite, ils transitent par l’œsophage pour être décomposés, malaxés, broyés dans l’estomac, qui les redirige ensuite vers l’intestin grêle. À cette étape, le corps absorbe les éléments nutritifs : vitamines, glucides, lipides, protéines, etc. Les fibres alimentaires ne sont pas digérées, elles se mélangent avec de l’eau et des bactéries intestinales pour former des selles, stockées dans le colon, puis expulsées par le rectum.


Les causes de la constipation

Plusieurs mécanismes peuvent intervenir au cours d’une constipation : un ralentissement de la progression des aliments le long du colon, des difficultés pour évacuer les selles, parfois plusieurs de ces causes en même temps. Le transit intestinal est un mécanisme sensible aux aléas extérieurs comme un changement d’alimentation, le stress, une grossesse ou même un départ en voyage.


1. Les habitudes alimentaires


Une mauvaise alimentation est le plus souvent évoqué dans le cadre de ce trouble digestif. Dans la majorité des cas, la constipation est favorisée par un régime alimentaire déséquilibré et pauvre en fibres1,2. Les fibres alimentaires sont des nutriments retrouvés principalement dans les légumes, les céréales et les fruits. La modification des habitudes alimentaires peut aussi provoquer une constipation: le suivi d’un nouveau régime ou un voyage à l’étranger peuvent entrainer des troubles digestifs.


Pour plus de conseils alimentaires découvrez nos recettes anti-constipation.


Enfin, parmi les conseils hygiéno-diététiques on peut rappeler qu’il est recommandé de boire 1,5L d’eau par jour. À noter: bien sûr, en cas de forte chaleur, d’activité physique ou de fièvre importante, le besoin en eau augmente3.

Ce que nous ingérons quotidiennement a donc une incidence sur notre transit intestinal. Alternative aux médicaments, OptiFibre® est une denrée alimentaire destinée à des fins médicales spéciales pour les besoins nutritionnels des patients en cas de constipation. Cette solution 2 en 1 est naturellement efficace grâce aux actions laxative et de rééquilibre de la flore intestinale de son ingrédient unique. Elle s’utilise facilement au quotidien en s’incorporant à toutes les préparations alimentaires sans en dénaturer le goût.


Avis important :
À utiliser sous contrôle médical. Lire attentivement l’étiquetage avant utilisation.
Ne peut constituer la seule source d’alimentation. Utiliser exclusivement la mesurette fournie.
La dose quotidienne est à répartir sur la journée et ne doit pas être dépassée sans avis médical.

2. Le manque de mobilité et le report d’exonération des selles


La sédentarité peut entraîner une accumulation des selles. Voici des exemples de situations qui peuvent favoriser la constipation:

- Alitement prolongé;
- Immobilisation due à une hospitalisation, maladie, un handicap;
- Manque d’activité physique régulière.

Redouter d’aller à la selle, se retenir d’aller aux toilettes peut aussi être la cause d’une difficulté d’évacuation et d’expulsion. C’est le cas pour les personnes âgées qui ont du mal à se déplacer, les enfants qui n’aiment pas aller aux toilettes, ou les personnes qui souffrent de problèmes anaux (infection, fissure, hémorroïdes…).



3. Les effets secondaires des médicaments


La prise de certains médicaments peut aussi être la cause de la constipation. C’est le cas de médicaments pour le cœur, de certains anti-douleurs ou anti-dépresseurs. Reportez-vous à la notice d’utilisation de ces produits et toujours demandez conseil à votre professionnel de santé.


4. Le stress et les facteurs psychologiques


Il est possible que la cause de la constipation soit psychologique, liée par exemple à des périodes de stress. Mais le contraire est aussi vrai, la constipation déclenche souvent un stress chez la personne touchée et peut entrainer des problèmes graves comme un isolement social ou une dépendance aux laxatifs.
Les situations de stress peuvent aussi déclencher ou favoriser les symptômes du syndrome de l’intestin irritable (SII) comme des douleurs et des ballonnements.



5. La grossesse et les changements hormonaux


La constipation au cours de la grossesse concerne environ une femme sur trois4 : le transit intestinal ralentit, l’activité physique diminue et l’utérus comprime l’intestin.
Des changements hormonaux lors des cycles menstruels ou de la ménopause peuvent également avoir une influence sur votre système digestif. N’hésitez pas à consulter votre médecin et à augmenter votre consommation de fibres alimentaires.



6. Les maladies et les malformations


Enfin dans des cas plus rares, la cause de la constipation peut être due à des maladies ou des malformations liées aux organes :

- Tumeur digestive
- Maladie inflammatoire
- Malformation anale (sténose, fistule, antéposition de l’anus)
- Maladie du côlon ou du rectum (diverticulose, cancer colorectal...)
- Autres maladies (diabète, hypothyroïdie, Parkinson, sclérose en plaque...)



La constipation, comment apaiser les symptômes ?


Les différents signes d’un transit intestinal paresseux sont souvent très inconfortables à vivre au quotidien, surtout observés chez les femmes qui constituent une population à risque (2 femmes sur 3).
Les laxatifs osmotiques et les lubrifiants digestifs font partie des solutions thérapeutiques les plus utilisées pour traiter la constipation. Ces traitements présentent des effets indésirables parfois importants puisque les premiers peuvent conduire à de la dépendance en cas d’usage au long court, tandis que les seconds peuvent altérer l’absorption des vitamines et de certains nutriments.



Toute constipation récente inexpliquée par le changement du mode de vie, toute constipation accompagnée de douleurs, de fièvre, de gonflement du ventre doit faire demander l'avis du médecin. En cas de doute ou de persistance des symptômes au-delà de 7 jours, demandez l’avis d’un professionnel de santé. Chez l’enfant, la prise en charge de la constipation demande impérativement un avis médical.



1. Camilleri, M.,Ford,AC.,Mawe,GM., et al. (2017). Chronic sontipation. Nat Rev Dis Primers 3:17095
2. Rao, SS., Rattanakovit, K. & Patcharatrakul, T. (2016). Diagnosis and management of chronic constipation in adults. Nat Rev Gastroenterol Hepatol. May;13(5):295-305
3. Jequier E., Constant F. « Pourquoi faut-il boire de l’eau ? Pour maintenir la balance hydrique. » Cahiers de nutrition et diététique. Septembre 2009 : 44, 190-197.
4. Zielinski, R., Searing, K., & Deibel, M. (2015). Gastrointestinal distress in pregnancy. The Journal of perinatal & neonatal nursing, 29(1), 23-31.


Découvrir nos autres conseils

Plus de conseils