Voyage : les solutions anti-constipation à mettre dans mon sac à main

COMMENT EVITER LA CONSTIPATION EN VOYAGE ?


S’il y a bien une ombre qui peut gâcher le tableau idyllique de vos vacances, c’est la constipation. Entre les changements d’habitudes de vie et une nouvelle alimentation, tous les ingrédients sont réunis pour venir perturber votre transit intestinal. Rassurez-vous, il existe des solutions pratiques en cas de constipation qui vous permettront de profiter pleinement de vos moments de détente bien mérités ou ne viendront pas s’immiscer dans vos voyages d’affaires.


La constipation en vacances, est-ce fréquent ?


La réponse est oui ! Malheureusement, c’est un désagrément assez fréquent lorsque nous partons en voyage1. Pourquoi ? Tout simplement parce que le système digestif est particulièrement sensible aux… changements1 !
En voyage, de nombreux facteurs extérieurs ont une influence notable sur le mouvement péristaltique, mécanisme propulsif de votre système digestif. Parmi ces facteurs, on peut citer :

● Les longues heures de route, de train ou d’avion en position assise ;
● Les fluctuations de température notamment en cas de température élevée qui pourraient entraîner une déshydratation ;
● Le décalage horaire ;
● Les nouveaux environnements ;
● Les spécialités culinaires différentes.


Certains paramètres psychologiques peuvent également renforcer la constipation en voyage. C’est le cas du surmenage, de l’anxiété ou d’un épisode de stress comme nous l’indique les « Recommandations de la pratique clinique de la prise en charge de la constipation »2 coordonnées par le Pr Vitton, le Dr Damon et le Pr Siproudhis. Certains départs peuvent être une source d’inquiétude, notamment lorsqu’il s’agit de voyages d’affaires. La constipation en avion, par exemple, peut être particulièrement inconfortable. Pour pallier cela, vous pouvez faire des exercices de méditation lors du décollage et de l’atterrissage, surtout si vous avez peur en avion.

Notre conseil : Si vous êtes sujet aux problèmes de transit, soyez vigilant sur votre alimentation quelques jours avant le départ, en privilégiant la consommation de fibres.


La constipation en vacances, et si ça venait de votre alimentation ?


Être constipé pendant ses congés annuels est loin d’être une fatalité. Pour favoriser un meilleur transit intestinal, plusieurs mesures hygiéno-diététiques peuvent être mises en œuvre facilement. Le premier levier d’action sur lequel vous pouvez intervenir, c’est bien sûr ce que vous mangez. Votre régime alimentaire a un impact direct sur la fréquence de vos selles. Il est donc recommandé d’adopter un régime alimentaire riche en fibres solubles et insolubles3. Toutefois, il n’est pas toujours évident de prêter une attention particulière à son alimentation lorsque l’on découvre de nouvelles spécialités !

OptiFibre® peut vous aider en cas de constipation. Composé de fibres de guar partiellement hydrolysées, ce produit restaure rapidement un transit intestinal ponctuellement perturbé4. Disponible en boîte de 125g ou 250g, il est possible d’ajouter discrètement notre produit sans goût ni odeur dans vos boissons et vos plats, même dans l’avion ! De plus, il se glisse facilement dans vos bagages et vous garantit de passer des vacances plus sereines ou d’avoir l’esprit libéré lors de vos déplacements professionnels. OptiFibre® est une denrée alimentaire destinée à des fins médicales spéciales qui s’utilise sous contrôle médical. Elle ne peut pas constituer la seule source de nutrition. L'usage des fibres dans certaines pathologies se fera sur avis médical.

Vous pouvez également emmener une tablette de chocolat noir lors de votre voyage car, contrairement à une croyance assez répandue, le chocolat noir contient des fibres qui ont un effet bénéfique sur le transit et qui peuvent aider en cas de constipation5.


Quelles mesures adopter pour éviter la constipation en voyage ?


Contrairement aux idées reçues, l’alimentation n’est pas le seul paramètre qui a une influence sur la constipation. Le manque d’hydratation en est un autre, encore trop méconnu du grand public. En l’associant avec un niveau adéquat de fibres alimentaires, une bonne hydratation peut ainsi prévenir la constipation6. Pendant vos vacances, continuez à boire 1,5L d’eau par jour comme le recommandent les médecins7, voire plus si vous vous rendez dans un pays chaud. Nous vous conseillons d’avoir toujours une gourde sur vous lors de votre voyage. Ainsi, vous êtes assuré de boire suffisamment d’eau chaque jour.


Retrouvez des idées de boissons anti-constipation sur notre site internet


À savoir : L’alcool8 ne possède pas de propriété hydratante. Il peut même contribuer à accroître la constipation en voyage en accentuant une déshydratation.

Parallèlement, pratiquer une activité physique régulière est indispensable pour limiter la constipation en vacances. En effet, l’inactivité physique peut constituer un facteur de risque associé à la constipation et avoir un effet négatif sur votre bien-être général2. Cela tombe bien puisqu’on est souvent plus actif en voyage qu’au quotidien: les nombreuses activités proposées sur votre lieu de vacances peuvent limiter le risque de constipation en voyage. Alors profitez du beau temps pour faire des randonnées, du vélo ou toute autre activité sportive de votre choix !


Toute constipation récente inexpliquée par le changement du mode de vie, toute constipation accompagnée de douleurs, de fièvre, de gonflement du ventre doit faire demander l'avis du médecin. En cas de doute ou de persistance des symptômes au-delà de 7 jours, demandez l’avis d’un professionnel de santé. Chez l’enfant, la prise en charge de la constipation demande impérativement un avis médical.

1. Mearin F, Zárate N, Sardi JA, Moreno-Osset E, Salis G. Traveler's constipation. Am J Gastroenterol. 2003 Feb;98(2):507-9.
2. Vitton, V., Damon, H., et al. (2017) Recommandations pour la pratique clinique de la prise en charge de la constipation SFNCP éditions 2017.
3. Martin, A. (2000). Apports nutritionnels conseillés pour la population française. Tec & Doc ed.
4. Takahashi, H., Wako, N., Okubo, T. et al. (1994). Influence of partially hydrolyzed guar gum on constipation in women. Journal of nutritional science and vitaminology 40(3):251.
5. Suares NC, Ford AC. Systematic review : the effects of fibre in the management of chronic idiopathic constipation. Aliment Pharmacol Ther 2011;33 :895-901.
6. Bove A, Bellini M, Battaglia E, et al. Consensus statement AIGO/SICCR diagnosis and treatment of chronic constipation and obstructed defecation (Part II: Treatment). World J Gastroenterol 2012;18:4994-5013.
7. Jequier E., Constant F. « Pourquoi faut-il boire de l’eau ? Pour maintenir la balance hydrique. » Cahiers de nutrition et diététique. Septembre 2009 : 44, 190-197.
8. Modaï, P. "Quelle place pour les boissons aux différents âges de la vie?." Cahiers de Nutrition et de Diététique 46.1 (2011): H54-H60.


Découvrir nos autres conseils

Plus de conseils