Les solutions contre la constipation de l'enfant : médicaments, remèdes...

LES SOLUTIONS EN CAS DE CONSTIPATION CHEZ L'ENFANT : TRAITEMENTS, MEDICAMENTS, REMEDES...


La constipation fait partie des troubles digestifs les plus courants chez l’enfant1. Dans la majorité des cas, aucune maladie n’est en cause. Comme chez l’adulte la constipation peut être d’origine alimentaire, médicamenteuse, métabolique ou mécanique. On retrouve entre autres les changements dans l’alimentation, les erreurs alimentaires avec une consommation insuffisante de boissons ou de fibres, la modification du cadre de vie, le refus d’utiliser les toilettes collectives à l’école ou publiques... Pour soulager la constipation de l'enfant, il suffit généralement d’adopter de bonnes habitudes hygiéno diététiques au quotidien et si nécessaire un traitement pourra être proposé sur avis médical. Même si ce trouble est passager, chez l’enfant, la prise en charge est primordiale pour améliorer leur confort, leur insertion sociale et éviter des complications comme les infections urinaires à répétition2.


Enfant constipé : que faire ?


Déterminer le volume et la fréquence des selles

Lorsque l’on détecte une constipation chez l’enfant, la première chose à faire est d’identifier l’origine de la constipation pour la corriger rapidement. Dans un premier temps, déterminez l’importance de la diminution du nombre de selles3. À titre purement indicatif, sachez qu’en moyenne3 :

● un nourrisson émet au moins une selle non dure par jour ;
● un enfant un peu plus âgé émet environ 3 selles de consistance normale par semaine.


Cependant, on observe des variations individuelles d’un bébé (ou d’un jeune enfant) à l’autre. La fréquence des selles a aussi naturellement tendance à diminuer avec le temps avec la croissance de son tube digestif. Tant que votre enfant n’a pas mal au ventre, qu’il n’a aucune difficulté à évacuer ses selles et que ces dernières ont une apparence normale (elles ne sont ni sèches, ni volumineuses, ni trop petites), il n’est probablement pas constipé.


S’assurer des bonnes habitudes quotidiennes


Chez un enfant, la prise en charge de la constipation débute par des mesures hygiéno-diététiques4. Avant toute initiative, veillez donc à ce que l’enfant :

● ait une alimentation assez riche en fibres ;
● boive suffisamment au long de la journée ;
● soit actif physiquement.


Pour un nourrisson, vérifiez que les biberons soient bien préparés et que son régime alimentaire corresponde toujours à son âge5.


Consulter un médecin ou un pédiatre


Si les signes de constipation perdurent, n’hésitez pas à en parler à un pédiatre ou un médecin pour obtenir des recommandations ou un traitement adapté. Le pédiatre va, par un questionnaire précis, déterminer les causes possibles : il demandera aux parents les habitudes alimentaires ou le niveau de stress quotidien de l’enfant. En effet, les causes de la constipation chez un enfant peuvent être multiples : carence de fibres alimentaires (fruits frais, légumes verts, céréales, etc.), mauvaise hydratation ou encore surconsommation de certains aliments comme le riz blanc, ou la semoule qui peuvent entrainer un ralentissement du transit. Le stress peut aussi, par exemple, pousser l’enfant à se retenir trop longtemps.


Pour en savoir plus sur l’origine de la constipation, découvrez les causes de la constipation chez l’enfant.


Quel traitement en cas de constipation chez l’enfant ?


Si la constipation persiste, demandez toujours conseil à un professionnel de la santé. Ce dernier proposera un traitement en fonction de l’âge de votre enfant et adapté à son type de constipation. Il est déconseillé d’administrer des médicaments laxatifs pour adulte que vous utilisez en cas de constipation par vous-même.6

Les traitements pharmacologiques prescrits à un enfant constipé sont :

● des laxatifs osmotiques doux (ils hydratent et ramollissent les selles pour faciliter leur expulsion) ;
● des laxatifs lubrifiants à base d’huile de paraffine ou de vaseline (ils lubrifient le contenu des intestins et facilitent le passage anal) ;
● des suppositoires à la glycérine (laxatifs par voie rectale pour déclencher la défécation entre 5 et 30 minutes après la prise) qu’il est toutefois déconseillé d’utiliser de manière prolongée sans avis médical ;
● un lavement si d’autres solutions ne sont pas efficaces (avec un liquide que l’on injecte dans le rectum et qui évacue les selles accumulées de longue date en cas de constipation importante).


Avant toute prise de médicaments, suivez rigoureusement la notice et les recommandations de votre médecin. Le dosage et la fréquence de prise d’un médicament doivent impérativement être respectés en fonction de l’âge de votre enfant.

En parallèle, vous devez aussi veiller à :

● Faire boire suffisamment d’eau à votre enfant7 (une mauvaise hydratation est une cause possible de constipation).
● Renforcer l’alimentation de votre enfant en fibres8 (céréales complètes, pruneaux et autres « aliments laxatifs »), respecter les horaires de repas et éviter le grignotage (aliments pauvres en fibres).
● Vérifier si le lait est adapté, car chez certains bébés la constipation est parfois due à un fonctionnement plus lent des intestins ou à une allergie aux protéines de lait de vache (APLV)9.


Modifier le lait d’un bébé est une solution qui doit être prescrite par un pédiatre.


Constipation enfant : des remèdes naturels ?


Face à la constipation de l’enfant, le traitement à l’aide de médicaments n’est pas forcément nécessaire. Vous pouvez commencer par tester des remèdes naturels et des solutions alternatives comme l’homéopathie des tisanes anti-constipation10 ou des compléments alimentaires riches en fibres d’origine naturelle peuvent aussi être utilisés.

En cas de constipation, en complément de l’alimentation des enfants de plus de 3 ans, le produit OptiFibre® permettra l’apport de fibres solubles, la fibre de guar partiellement hydrolysée étant son unique ingrédient. Cette solution naturelle ramollit les selles et augmente leur fréquence11,12 La quantité d’apport en fibres varie avec l’âge, en effet il faut augmenter la ration en fibres lorsque l’enfant grandit pour apporter une quantité équivalente13,14. Pour cela il suffit de calculer [âge de l’enfant] + 5 à 10g de fibres. Il est important de suivre les recommandations inscrites sur l’emballage et de consulter votre médecin pour ajuster la quantité journalière de fibres à consommer. OptiFibre® est une denrée alimentaire destinée à des fins médicales spéciales qui s’utilise sous contrôle médical. Quel que soit la solution envisagée, assurez-vous qu’il soit bien adapté pour votre enfant et respectez soigneusement sa posologie : demandez conseil à votre pharmacien.




Toute constipation récente inexpliquée par le changement du mode de vie, toute constipation accompagnée de douleurs, de fièvre, de gonflement du ventre doit faire demander l'avis du médecin. En cas de doute ou de persistance des symptômes au-delà de 7 jours, demandez l’avis d’un professionnel de santé. Chez l’enfant, la prise en charge de la constipation demande impérativement un avis médical..

1. Van Den Berg MM, Benninga MA, Di Lorenzo C. Epidemiology of childhood constipation: A systematic review. Am J Gastroenterol. 2006;101:2401–9.
2. Bellaïche, M. (2016). Constipation chez l’enfant. [En ligne] https://www.fmcgastro.org/wp- content/uploads/file/pdf-2016/175_178_Bellaiche.pdf, consulté le 30 mars 2020.
3. Ameli, Assurance Maladie. (2019). Reconnaître la constipation chez l’enfant. [En ligne] https://www.ameli.fr/yvelines/assure/sante/themes/constipation-enfant/savoir-identifier-enfant-constipe, consulté le 5 juin 2020.
4. Giniès, J. L. (2001). Constipation de l'enfant: diagnostic et prise en charge. Journal de Pédiatrie et de Puériculture, 14(4), 223-227.
5. Santé Publique France. (2020, septembre). La santé vient en mangeant : Le guide nutrition de la naissance à trois ans. Santé Publique France. https://www.santepubliquefrance.fr/determinants-de-sante/nutrition-et-activite-physique/documents/brochure/la-sante-vient-en-mangeant-le-guide-nutrition-de-la-naissance-a-trois-ans.
6. Assurance Maladie. (2020, septembre). Constipation de l'enfant : la consultation, le traitement et l'évolution. Ameli.fr. https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/constipation-enfant/consultation-traitement-evolution.
7. EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition, and Allergies (NDA); Scientific Opinion on Dietary reference values for water. EFSA Journal 2010; 8(3):1459.
8. Morais MB, Vítolo MR, Aguirre AN, Fagundes-Neto U. Measurement of low dietary fiber intake as a risk factor for chronic constipation in children. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 1999 Aug;29(2):132-5.
9. Iacono G, Cavataio F, Montalto G, Florena A, Tumminello M, Soresi M, Notarbartolo A, Carroccio A. Intolerance of cow's milk and chronic constipation in children. N Engl J Med. 1998 Oct 15;339(16):1100-4.
10. Derbré, Séverine, and Marie-Véronique Leclerc. "Prise en charge des vomissements, diarrhées et constipation par les thérapeutiques complémentaires et alternatives." Actualités Pharmaceutiques 53.534 (2014): 47-52.
11. Takahashi, H., Wako, N., Okubo, T. et al. (1994). Influence of partially hydrolyzed guar gum on constipation in women. Journal of nutritional science and vitaminology 40(3):251.
12. Ustundag, G., Kuloglu, Z., Kirbas, N. et al. (2010). Can partially hydrolyzed guar gum be an alternative to lactulose in treatment of childhood constipation? Turk J Gastroenterol Dec;21(4):360-4.
13. Bellaïche, M. (2016). Constipation chez l’enfant. [En ligne] https://www.fmcgastro.org/wp- content/uploads/file/pdf-2016/175_178_Bellaiche.pdf, consulté le 30 mars 2020.
14. Korczak, R., Kamil, A., Fleige, L., Donovan, S. M., & Slavin, J. L. (2017). Dietary fiber and digestive health in children. Nutrition reviews, 75(4), 241-259.


Découvrir nos autres conseils

Plus de conseils